Santé et social

Pour l'école de la confiance

Sommaire

"Qu'entend-on par autisme ? Dans la synthèse du rapport de l'inspection générales des affaires sociales portant sur l'évaluation du 3e plan autisme (2013-2017), l’autisme est défini comme "un trouble du neuro-développement qui apparaît précocement au cours de l’enfance et persiste à l’âge adulte. Il se manifeste par une altération des capacités à établir des interactions sociales et à communiquer, ainsi que par des troubles du comportement, des intérêts restreints ou répétitifs. Il est désormais établi que l’autisme comme les autres troubles du spectre autistique (TSA) sont d’origine multifactorielle, avec une forte implication de facteurs de susceptibilité génétique. En dépit d’un consensus international pour considérer ce syndrome clinique comme l’expression fonctionnelle d’altérations plus ou moins précoces du système nerveux central, de nombreuses questions demeurent quant à leurs causes et mécanismes de développement. Malgré des données épidémiologiques assez pauvres, les estimations de la Haute autorité de santé font état d’une prévalence de 1 personne sur 150. Cet élément rapporté à la population française, chez les moins de 20 ans, il a été estimé qu’entre 91 500 et106 000 jeunes seraient concernés. Ces données ne permettent pas de distinguer la diversité des profils (sévérité et caractéristiques du handicap)."

Lettre Edu_Num Handicap et Numérique n°3

Cette Lettre est destinée aussi bien au premier degré qu’au second degré.
Chaque numéro accompagne les enseignants, les éducateurs dans la prise en compte du handicap par les ressources du numérique.

"Qu’entend-on par autisme ? Dans la synthèse du rapport de l’inspection générales des affaires sociales portant sur l’évaluation du 3e plan autisme (2013-2017), l’autisme est défini comme "un trouble du neuro-développement qui apparaît précocement au cours de l’enfance et persiste à l’âge adulte. Il se manifeste par une altération des capacités à établir des interactions sociales et à communiquer, ainsi que par des troubles du comportement, des intérêts restreints ou répétitifs. Il est désormais établi que l’autisme comme les autres troubles du spectre autistique (TSA) sont d’origine multifactorielle, avec une forte implication de facteurs de susceptibilité génétique. En dépit d’un consensus international pour considérer ce syndrome clinique comme l’expression fonctionnelle d’altérations plus ou moins précoces du système nerveux central, de nombreuses questions demeurent quant à leurs causes et mécanismes de développement. Malgré des données épidémiologiques assez pauvres, les estimations de la Haute autorité de santé font état d’une prévalence de 1 personne sur 150. Cet élément rapporté à la population française, chez les moins de 20 ans, il a été estimé qu’entre 91 500 et106 000 jeunes seraient concernés. Ces données ne permettent pas de distinguer la diversité des profils (sévérité et caractéristiques du handicap)."

Mise à jour : 16 mars 2018